mardi 8 janvier 2008

Qu’est-ce qu’il y a dans la poussière ?

Ah.. Jeune homme ! Je devine en vous un allergique, celui qui se met à suffoquer en entrant dans la maison de sa grand-mère… C’est ça hein ? Mais en plus vous ne vous contentez pas de l’ordonnance de votre médecin : vous voulez que Docteur-Philo vous apporte son point de vue sur l’origine de la poussière, sur sa signification : pourquoi y a-t-il de la poussière plutôt que pas de poussière du tout ?

Alors au début de tout, il y a la création du monde : la poussière était là avant l’homme, car Adam a été fait de poussière. C’était simplement de la terre ou du sable, parce que nous ne savons pas de quoi était fait le monde à cette époque (1). Point d’allergie à cette époque, vous en conviendrez.

Et puis il y a eu les matérialistes, comme Epicure - et Démocrite. La poussière qui danse dans le rayon de soleil, dans la chambre obscurcie de votre grand-mère en été, est selon eux en réalité faite d’atomes. Autant dire qu’on ne peut répondre à la question de savoir ce que c’est que la poussière, puisque tout ce qui existe étant fait d’atomes, elle n’est autre que l’état primordial de la matière, c’est elle qui explique le reste, mais qu'on ne peut expliquer en elle même. Tout au plus peut-on dire que ses petits grains ont des formes variées, et qu’ils comportent tout un petit crochet, qui les permet de s'arrimer les une aux autres pour constituer la matière solide.

Et enfin, il y a la poussière de la maison de votre grand-mère, celle qui se dépose sur les armoires, et qui est le signe de la décrépitude, le résidu des choses quand elles se sont décomposées ; c'est d'elle qu'on peut dire qu’elle résulte de la désorganisation des choses. Elle est le résidu du tissu des rideaux, le résidu des desquamations des corps dans les lits, les résidus des déjections des acariens qui s’en sont repu (beurk…).

La poussière, c’est la mort, comme le prouve le fait que dans la Vallée de l’Oklahoma, le vilain cow-boy roule - les bras en croix - dans la poussière du chemin, une balle dans le dos…

(1) Je pencherais pour de la terre parce que les sables du désert me paraissent être la conséquence du péché originel, lorsque Dieu frappe de stérilité la nature pour obliger Adam à travailler plus tout en gagnant moins.

2 commentaires:

Alexandre a dit…

car Adam a été fait de poussière

Bonjour,
(Promis je ne vous poursuit pas :))
Il me semble que vous vous êtes un peu trompé, d'après ma mémoire, et surtout d'après la bible de Jérusalem, Adam a été crée d'argile:

Gn 2:7- Alors Yahvé Dieu modela l'homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant.

Enfin, je voulais vous dire que je trouve ce blog bien (pour ne pas dire très bien), mais surtout plus accessible que La citation du jour car plus concret et moins conceptuel.
Maintenant reste à voir l'orientation que vous voudrez bien lui donner.

Encore merci pour tout le temps que vous nous consacré.

Jean-Pierre Hamel a dit…

- Glaise ou poussière ?
Oui, les traductions hésitent un peu , car j'ai aussi cette traduction (la TOB, traduction oecuménique):
2.7
Le Seigneur Dieu modela l'homme de la poussière de la poussière prise du sol. Il insuffla dans ses narines l'haleine de vie et l'homme devint un être vivant.
-- Je suppose que le terme "argile" est un commentaire explicatif : comment modeler avec de la poussière ? Mais Dieu, il sait tout faire !
-- Et aussi plus loin :3.19
C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras à la poussière.
-- Pour ce qui est de l'orientation de ce blog, je l'ai fait déjà pour avoir plus de souplesse que dans la citation du jour (que j'ai l'intention d'euthanasier un de ces jours si celui-ci marche bien).
En réalité, dès que mon conseiller technique (=Hadrien) m'aura coaché, je mettrai en place une boite à question pour que mes lecteurs y déposent leurs questions. On verra bien ce que ça donne ou ne donne pas...
Merci de votre attention, et bonne journée.